News »

Le HCR au Canada et Mohamad Fakih lancent un partenariat pour l’intégration des réfugiés

Le PDG de Paramount Fine Foods, Mohamad Fakih (à gauche) et le Représentant du HCR au Canada, Jean-Nicolas Beuze, ensemble au lancement du partenariat entre Mr. Fakih et le HCR pour la promotion de l'intégration économique des réfugiés.

Le PDG de Paramount Fine Foods, Mohamad Fakih (à gauche) et le Représentant du HCR au Canada, Jean-Nicolas Beuze, ensemble au lancement du partenariat entre Mr. Fakih et le HCR pour la promotion de l’intégration économique des réfugiés. © UNHCR/ Jean-Nicolas Beuze

TORONTO – Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés au Canada a annoncé aujourd’hui un nouveau partenariat avec le Président de Paramount Fine Foods, en vue de soutenir le travail du HCR en faveur des réfugiés à travers le monde et au Canada.

Fakih, qui a aussi créé la Fondation Fakih, est un chef de file dans la promotion de l’intégration socio-économique des réfugiés dans la région de Toronto et est reconnu pour ses actions charitables. En s’engageant auprès de la cause des réfugiés syriens et en soutenant nombre d’initiatives communautaires en faveur des plus vulnérables au sein de la société, M. Fakih a démontré sa vision et son engagement à bâtir un Canada riche de par sa diversité et qui s’engage auprès des réfugiés.

Le HCR est fier de s’associer à  M. Fakih, qui s’est fait un champion dans l’intégration économique des réfugiés en leur offrant des opportunités de travail dans sa compagnie de restaurants, Paramount Fine Foods. Avec plus de 60 restaurants à travers le monde qui servent des menus de cuisine halal du Moyen-Orient, M. Fakih a ouvert la porte de son entreprise à plus de 150 réfugiés talentueux au cours de l’année 2017.

De gauche à droite, le Ministre de l' Immigration, Ahmed Hussen et la militante des droits de la personne, Biko Beautah se sont joints au Représentant du HCR, Jean-Nicolas Beuze lors du lancement du partenariat.

De gauche à droite, le Ministre de l’ Immigration, Ahmed Hussen et la militante des droits de la personne, Biko Beauttah se sont joints au Représentant du HCR, Jean-Nicolas Beuze lors du lancement du partenariat. © UNHCR/ Lauren Larose

« J’ai été frappé au Liban des conditions terribles dans lesquelles les réfugiés syriens vivent, mais également frappé par le potentiel énorme qu’ils offrent en tant que travailleurs qualifiés et moteurs de croissance économique dans les sociétés qui les accueillent. Je voulais faire quelque chose pour aider les réfugiés à trouver de l’emploi, mais aussi montrer aux entrepreneurs que le secteur privé a un rôle important à jouer dans l’intégration économique des réfugiés – ce qui s’avère être aussi  un investissement très rentable, » a indiqué M. Fakih.  « J’espère que l’exemple canadien pourra être répliqué ailleurs, car la communauté internationale a de plus en plus du mal à trouver des solutions dignes pour les réfugiés. »

Le HCR a des programmes d’assistance et de protection pour plus de 24 millions de réfugiés et plus de 40 millions de personnes déplacées dans leur propre pays. Au Canada, le HCR s’attelle aussi à soutenir les programmes visant à l’intégration économique des réfugiés et à la recherche d’autres voies au-delà de la réinstallation pour leur offrir plus de solutions. Beaucoup de réfugiés apportent les mêmes qualifications et expériences professionnelles que les immigrants économiques au Canada.  Mais ils n’ont souvent pas le même soutien pour trouver un travail ou pour rencontrer des employeurs potentiels.

Des réfugiées qui travaillent au Livehood Café apprêtent le repas à servir pendant le lancement du partenariat entre le HCR et M. Fakih.

Des réfugiées qui travaillent au Livehood Café apprêtent le repas à servir pendant le lancement du partenariat entre le HCR et M. Fakih. © UNHCR/ Jean-Nicolas Beuze

« Le Canada offre un opportunité unique d’exploiter les talents et l’expertise qu’apportent les réfugiés. » a indiqué Jean-Nicolas Beuze, le Représentant du HCR au Canada. « Les Canadiens ont prouvé maintes fois qu’ils savent comment accueillir les réfugiés. Les faire participer à l’économie locale en tant qu’employés pleins de ressources et d’expérience et les aider, par exemple, à créer des entreprises ne peut que stimuler l’économie canadienne et faciliter en même temps leur intégration socio-culturelle. C’est une situation où tout le monde est gagnant : les réfugiés, les employeurs et la communauté qui les reçoit. Cela, Mohamad Fakih le sait mieux que quiconque. C’est pour cela que nous sommes très honorés de ce partenariat et du fait qu’il prête sa voix au HCR au Canada. »

Lors du lancement de ce partenariat au Café Livelihood de Toronto, M. Fakih et M. Beuze ont rencontré des réfugiés qui y travaillent et qui ont des emplois dans d’autres entreprises locales. Ces derniers ont raconté leur parcours  et comment ils ont trouvé du travail et se sont intégrés dans la société canadienne, en particulier à Toronto. L’Honorable Ahmed Hussen, le Ministre pour l’Immigration, les Réfugiés et la Citoyenneté Canada et Membre du Parlement pour York South-Weston, s’est joint à eux et les a félicités pour ce partenariat : « Aujourd’hui, dans ma ville de Toronto, un pilier de notre communauté, M. Fakih, et le HCR joignent leurs efforts pour montrer à quel point les réfugiés contribuent à l’économie et la société canadienne. Faire participer les réfugiés le plus rapidement possible dans la vie économique du pays est un facteur important à leur intégration socio-culturelle. C’est encore plus important, pour nous Canadiens car cela démontre à quel point nous sommes un peuple et un pays qui cherche à faire la différence pour les plus vulnérables, tels que les femmes et les filles réfugiées et déplacées, et qui croit en la diversité comme source de progrès social et économique. »

Renseignements :

 John Cockell

UNHCR Canada

613-232-0909 ext. 259

cockell@unhcr.org

Lauren La Rose

UNHCR Canada

416-926-7967

larose@unhcr.org