Crise des réfugiés syriens

 Zahida et ses enfants ont fui leur domicile lorsque des attaques ont éclaté dans leur rue.

Leur quartier a été détruit et ils se sont enfuis en Jordanie où ils ont trouvé la sécurité dans un camp de réfugiés. Désormais, la seule préoccupation de Zahida est de survivre et d’offrir un meilleur avenir à ses enfants.

Photo : © HCR/Houssam Hariri

Exténuées et traumatisées par neuf longues années de guerre, les familles, comme celle de Zahida, se retrouvent dans le plus grand dénuement.
Aidez-nous à leur porter secours.

Abris

pour aider à protéger les familles qui fuient les bombardements et les tirs.

Aide financière

pour aider les familles à couvrir leurs dépenses essentielles de base, comme leur loyer et leurs médicaments.

Éducation

pour que les enfants puissent continuer à aller à l’école.

Que se passe-t-il en Syrie?

Avec ses horreurs quotidiennes, la destruction et le chaos à une échelle inimaginable, la Syrie représente la crise humanitaire la plus grave de notre époque.

Depuis 2011, plus de 5,6 millions de personnes ont échappé au conflit qui fait rage en Syrie pour se mettre à l’abri au Liban, en Turquie, en Jordanie et ailleurs. De plus, on compte plus de 6 millions de personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie. Mais, alors que la guerre continue de déchirer le pays, leurs espoirs disparaissent peu à peu.

Le HCR coordonne les opérations dans toute la région afin de protéger les Syriens qui ont été contraints à l’exode. L’organisation fournit une aide d’urgence et des abris ainsi que des services à long terme, comme un accès à l’éducation et aux soins de santé.

Où vivent actuellement la plupart des réfugiés?

La Turquie accueille le plus grand nombre de réfugiés syriens enregistrés, soit 3,6 millions de personnes à l’heure actuelle. Les pays voisins comme le Liban et la Jordanie, ont également connu un afflux important, de même que l’Égypte. La plupart des familles syriennes déplacées sont dispersées dans les zones urbaines où elles se battent pour survivre. Depuis plusieurs années, beaucoup d’autres vivent dans des camps de réfugiés officiels.

Au Liban, plus d’un million de réfugiés syriens, qui n’ont pas ou peu de ressources financières, mènent une lutte quotidienne pour survivre. Près de 70 % vivent en dessous du seuil de pauvreté. Le Liban ne possède pas de camps de réfugiés officiels et, par conséquent, les Syriens vivent dispersés au sein de la population en ville et à la campagne. Ils partagent souvent avec d’autres familles réfugiées de petits logements rudimentaires où ils vivent entassés les uns sur les autres.

Pourquoi n’y a-t-il pas plus de gens qui rentrent chez eux?

Avec la guerre et les bombardements qui perdurent, il est très dangereux pour les familles de rentrer en Syrie. Des millions de personnes ont perdu leur logement, leur communauté et leurs proches. La plupart sont donc peu désireuses, ou dans l’impossibilité, de prendre le risque de retourner chez elles. Dans certaines régions, le conflit s’est atténué, mais un retour n’est pas encore envisageable, car les bâtiments et services publics ont été réduits à néant. De plus, certaines menaces persistent, comme les mines qui doivent être éliminées au préalable.

Pourquoi avons-nous besoin d’un soutien public?

Après des années de conflit, de nombreux Syriens ont épuisé les précieuses économies qu’ils avaient pu emporter avec eux pendant leur fuite. Ils vivent désormais dans le plus grand dénuement. Avec plus de 11 millions de Syriens déplacés, l’aide publique n’a jamais été aussi vitale. Chaque don aide un réfugié syrien à survivre, à se rétablir et à commencer à reconstruire sa vie jusqu’à ce qu’il puisse un jour rentrer chez lui en toute sécurité.

Où le HCR travaille-t-il?

Nous travaillons en Syrie et dans les pays voisins où nous apportons une aide humanitaire vitale aux familles déracinées. Nous offrons aussi notre soutien aux pays d’accueil.

De même, nous fournissons une aide humanitaire vitale aux réfugiés syriens. Nous offrons une aide financière aux plus vulnérables pour qu’ils puissent acheter des médicaments et de la nourriture, des réchauds et du combustible pour le chauffage, des couvertures thermiques et des vêtements d’hiver et pour qu’ils puissent isoler leurs tentes. Pour ceux qui se sont déplacés ailleurs en Syrie, nous leur fournissons des matériaux pour leurs abris, des produits non alimentaires ainsi que des services de protection et un soutien psychosocial.

Où puis-je voir les données et les rapports les plus récents?

Consultez nos Opérations en Syrie (en anglais) pour être informé du travail en cours du HCR visant à protéger les personnes déplacées en Syrie.

Consultez notre Portail sur la situation en Syrie (en anglais) pour voir les dernières mises à jour sur la crise, qui comprennent les rapports de situation du HCR, ses besoins de financement et le soutien accordé par le HCR aux pays voisins accueillant des réfugiés venant de Syrie.

Saviez-vous qu’un enfant syrien sur trois n’a connu que la guerre depuis qu’il est né?

Mariam et ses enfants ont dû abandonner leur domicile lorsque des frappes aériennes ont détruit leur quartier.

Son fils aîné, Mohammad, a été gravement blessé lors des bombardements et paralysé. La famille a perdu tout ce qu’elle possédait et ils vivent désormais comme réfugiés en Jordanie.

Le soutien des donateurs du HCR permet d’octroyer à Mariam une aide financière vitale qui l’aide à couvrir les besoins de base de sa famille, comme le loyer, la nourriture et le matériel scolaire pour ses enfants.

Photo : © HCR/Hannah Maule-ffinch

Faites un don dès aujourd’hui
Merci d’aider les réfugiés syriens dans le besoin.

Pin It on Pinterest

X