Qui nous aidons

Comment l’ONU aide-t-elle les réfugiés? Des millions de réfugiés reçoivent une aide humanitaire par l’intermédiaire du HCR. Voilà qui nous aidons.

Photo: © HCR/Roger Arnold

Chaque année, nous aidons des millions de personnes dont la vie a été bouleversée par une crise. Là où et quand des personnes sont déracinées par un conflit, le HCR est présent pour leur offrir une assistance vitale, pour préserver leurs droits et pour leur redonner espoir, sécurité et dignité. Voilà qui nous aidons.

Comment définit-on un réfugié?

Les réfugiés sont des gens dont la vie a été bouleversée par la violence qui est arrivée chez eux ou qui sont persécutés en raison de leurs croyances religieuses ou politiques. Les réfugiés sont chassés de leur foyer et de leur communauté en raison de facteurs hors de leur contrôle. Tout arrive très vite. Souvent, les réfugiés doivent s’enfuir littéralement pour sauver leur peau. Ils restent généralement exilés pendant une vingtaine d’années en moyenne. 

Plus de 20 millions de réfugiés dans le monde entier dépendent du HCR pour obtenir une protection et un soutien. Beaucoup trouvent refuge dans des camps, où notre personnel et nos partenaires leur fournissent des services essentiels. D’autres, qu’on appelle des réfugiés en milieux urbains, vivent souvent cachés dans des villes ce qui compliquent leur accès à des ressources de base et d’ordre vital. 

25,9 millions de réfugiés dans le monde.

Comment définit-on une personne déplacée interne?

Les médias ont tendance à montrer des réfugiés vivant dans des camps tentaculaires. Toutefois, un grand nombre de personnes contraintes de fuir leur foyer ne traversent jamais de frontière internationale. On appelle ces personnes des déplacés internes. Ils cherchent généralement à se mettre en sécurité partout où ils le peuvent : une ville voisine, une école, un regroupement d’habitations, des camps internes, voire une forêt ou un champ. Les personnes déplacées, qui comprennent celles qui ont été déplacées par des conflits internes et des catastrophes naturelles, constituent le groupe le plus important auquel le HCR apporte son aide.

Contrairement aux réfugiés, les personnes déplacées ne sont pas protégées par le droit international et n’ont donc pas droit aux aides allouées aux réfugiés, car elles sont encore légalement sous la protection de leur propre gouvernement. Les pays comptant le plus de personnes déplacées internes sont l’Iraq, le Soudan du Sud, le Yémen et la Syrie.

Le HCR vient en aide à plus de 41,3 millions de personnes déplacées internes.

Comment définit-on un apatride?

Une personne est considérée comme un apatride lorsqu’elle n’est citoyenne d’aucun pays. L’apatridie découle souvent de politiques discriminatoires à l’égard de groupes minoritaires, de l’exclusion des résidents de la citoyenneté lorsqu’un pays accède à l’indépendance, ou lorsqu’un enfant naît dans un pays qui n’autorise pas la nationalité à un enfant né sur son territoire et lorsque le pays d’origine ne permet pas à un parent de transmettre sa nationalité par le biais des liens familiaux. Dans la plupart des cas, les personnes apatrides ne bénéficient pas des mêmes droits que les citoyens et leurs droits fondamentaux sont souvent bafoués, tels que l’accès à l’éducation, aux soins de santé, à l’emploi, le droit de vote et la liberté de circulation.

Le HCR mène donc une campagne internationale pour mettre fin à l’apatridie. L’organisation a pour mandat de collaborer avec les gouvernements pour prévenir l’apatridie, résoudre les situations d’apatridie lorsqu’elles existent déjà et garantir les droits des apatrides. Notre personnel s’efforce de faire réformer les lois et fait pression sur les pays pour qu’ils ratifient et mettent en œuvre la Convention de 1961 sur la réduction des cas d’apatridie, convention dont le Canada est signataire. Elle stipule, entre autres, que toute personne a droit à une nationalité.

Le HCR dispose de données sur 3,9 millions d’apatrides dans le monde, mais tout laisse à croire qu’il y en a des millions d’autres.

Comment définit-on un demandeur d’asile?

L’asile est le droit de faire une demande en tant que réfugié et de bénéficier d’une protection juridique et d’une assistance matérielle. Un demandeur d’asile est une personne qui demande une protection internationale, mais dont la demande de statut de réfugié n’a pas encore été étudiée. Selon nous, toute personne fuyant la violence devrait avoir la possibilité de relater son histoire, de demander l’asile et de recevoir une attention adéquate sur sa situation.

Chaque pays décide quels demandeurs d’asile peuvent bénéficier d’une protection. Les demandeurs d’asile doivent démontrer le bien-fondé de leur crainte d’être exposés à la persécution dans leur pays d’origine ainsi que le fait qu’ils pourraient subir des préjudices s’ils étaient renvoyés dans leur pays.

On compte 3,5 millions de demandeurs d’asile dans le monde.

Faites un don
Aidez les réfugiés dans le besoin.

Pin It on Pinterest

X