News »

En visite au Canada, le chef du HCR salue le leadership énergique et courageux du Premier Ministre dans les affaires internationales

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi, à droite et le Premier Ministre Justin Trudeau, à gauche, posent pour une photo sur la colline parlementaire à Ottawa le 21 mars. © UNHCR/G.Capriotti

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi, à droite et le Premier Ministre Justin Trudeau, à gauche, posent pour une photo sur la colline parlementaire à Ottawa le 21 mars. © UNHCR/G.Capriotti

OTTAWA, Canada, 22 mars (UNHCR) – Pour marquer sa première visite au Canada, le chef de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés a félicité le premier ministre Justin Trudeau pour son leadership humanitaire en regard de la crise internationale des réfugiés et lui a transmis un message de soutien tout en l’appelant à poursuivre son action.

« J’ai salué le leadership du premier ministre non seulement pour la réinstallation de plus de 25 000 réfugiés syriens mais aussi pour avoir augmenté le financement au HCR qui a atteint un niveau record », a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, après sa rencontre avec le premier ministre au Parlement canadien mardi soir.

Le Canada devrait réinstaller environ 45 000 réfugiés en 2016, le plus grand nombre dans l’histoire de l’immigration canadienne, alors que son soutien financier aux efforts de secours humanaitaires dans le monde entier pour cette année s’élevait à date à 150 million de dollars canadiens, ce qui constitue déjà un record et représente près de 66 % du financement de l’an dernier.

« J’ai demandé au premier ministre Trudeau de continuer à faire du Canada un exemple pour d’autres pays », a déclaré Grandi, ajoutant qu’il se faisait le messager des réfugiés réinstallés et des groupes de la société civile canadienne qu’il a rencontrés.

Le Haut Commissaire a commencé sa mission de quatre jours au Canada samedi en rencontrant des familles réinstallées de réfugiés syriens, arrivés dans le cadre de la réinstallation des 25 000 Syriens accueillis dans 261 collectivités partout au Canada.

« Pour le moment, la langue est notre principal obstacle. Nous ne comprenons pas tout ce que disent les gens », confie Malva Hasan Halo, 33 ans, arrivée à Ottawa depuis la Turquie seulement 12 jours plus tôt avec son mari Ferhan Halo et leurs quatre enfants en bas âge.

« Mais nous sommes en sécurité ici et les enfants sont à l’abri », explique-t-elle à l’aide d’un interprète, ajoutant qu’ils sont très reconnaissants au Canada de leur avoir offert la chance de commencer une nouvelle vie et ils sont également heureux d’y être arrivés tous ensemble.

Malgré son programme chargé, Filippo Grandi a également rencontré le gouverneur général du Canada et cinq ministres (Affaires étrangères, Immigration, Développement international, Sécurité publique, Défense nationale) et il a aussi fait des présentations publiques aux universités d’Ottawa et de Carleton.

S’exprimant lors d’une conférence de presse sur la colline parlementaire, le Haut Commissaire a souligné que malgré le défi d’un monde où la guerre, les conflits et les persécutions ont forcé près de 60 millions de personnes dans le monde à fuir pour sauver leur vie, cette année sera aussi marquée par un certain nombre de conférences internationales qui visent à fédérer un appui à l’échelle mondiale pour trouver des solutions.

Le Sommet mondial de l’humanitaire aura lieu en Turquie en mai, alors qu’en septembre, se tiendra un sommet de l’ONU sur les réfugiés et les migrants, suivis d’un autre sommet axé sur les réfugiés qu’accueillera le président Obama.

En outre, Filippo Grandi a souligné que le 30 mars, le HCR sera l’hôte d’une conférence internationale de haut niveau à Genève, pour solliciter auprès des Etats une augmentation importante de réinstallation et d’autres voies légales d’admission des Syriens. A ce jour, quelque 170 000 places ont été annoncées par les gouvernements du monde entier et le HCR souhaite augmenter le nombre d’inscription de réfugiés à environ dix pour cent. On compte actuellement 4,8 millions de réfugiés rien que dans les environs immédiats de la Syrie.

A la veille de la cinquième année de la guerre en Syrie, la réunion du 30 mars sera l’occasion pour les gouvernements et les communautés de renforcer concrètement leur soutien aux Syriens.

Traduit de l’anglais par L. Prophète