Home » La crise du Covid-19 accroît les besoins des réfugiés et migrants du Venezuela ; une aide plus inclusive est nécessaireNews »

La crise du Covid-19 accroît les besoins des réfugiés et migrants du Venezuela ; une aide plus inclusive est nécessaire

Des employés du HCR construisent une salle commune temporaire à proximité de l’hôpital Erasmo Meoz, à Cucuta en Colombie, dans le cadre de l’intensification des efforts de prévention et de lutte contre le coronavirus. Cette installation aura une capacité d’hospitalisation de 72 patients. © HCR

Communiqué de presse conjoint HCR-OIM

Genève, 1er avril 2020 – Alors que la pandémie de coronavirus met à rude épreuve les systèmes de santé à travers le monde, le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et l’OIM, l’Organisation internationale pour les migrations, attirent l’attention sur les défis auxquels sont confrontés les réfugiés et les migrants du Venezuela.

« Alors que le monde entier concentre son attention sur la prévention et la lutte contre le Covid-19, et que les gouvernements et les populations, en particulier les travailleurs de santé, s’unissent héroïquement pour combattre ce virus, nous ne devons pas perdre de vue les besoins des millions de réfugiés et de migrants vénézuéliens », a déclaré Eduardo Stein, représentant spécial conjoint du HCR et de l’OIM pour les réfugiés et les migrants du Venezuela.

« Le Covid-19 a paralysé de nombreux aspects de la vie quotidienne – mais les implications de cette crise en termes d’aide humanitaire n’ont pas cessé et notre action concertée demeure plus nécessaire que jamais. Nous exhortons la communauté internationale à renforcer son soutien envers les programmes humanitaires, de protection et d’intégration, dont dépendent la vie et le bien-être de millions de personnes, y compris des communautés d’accueil. »

L’urgence sanitaire mondiale actuelle a aggravé une situation déjà désespérée pour de nombreux réfugiés et migrants du Venezuela, ainsi que leurs communautés hôtes. Des contributions pour leur venir en aide sont nécessaires d’urgence.

Beaucoup dépendent de salaires journaliers insuffisants pour couvrir leurs besoins fondamentaux comme le logement, la nourriture et les soins de santé ; d’autres sont sans abri. En raison de la peur croissante et de l’agitation sociale, les réfugiés et les migrants vénézuéliens risquent également d’être stigmatisés.

Les gouvernements des pays de la région dirigent et coordonnent les efforts de réponse pour garantir que les personnes ayant quitté le Venezuela puissent exercer leurs droits et obtenir des documents d’identité. Toutefois, alors que les capacités au niveau national sont mises à rude épreuve, le bien-être et la sécurité des Vénézuéliens ainsi que de leurs communautés d’accueil sont menacés.

Des millions de réfugiés et de migrants, ainsi que les communautés qui les accueillent, ont besoin d’un soutien urgent, en particulier alors que l’impact économique de la pandémie de coronavirus commence à se faire sentir à travers toute l’Amérique latine et dans les Caraïbes.

La coordination des efforts de réponse pour l’aide humanitaire envers les réfugiés et les migrants du Venezuela est assurée par la Plateforme régionale de coordination inter-agences (Response for Venezuelans-R4V), ainsi que huit plateformes nationales ou sous-régionales. Les plates-formes fonctionnent selon une approche sectorielle avec la participation de 137 partenaires. De plus, l’OMS-OPS dirige les aspects liés aux soins de santé dans le cadre de la prévention et de la lutte contre le Covid-19.

La plateforme régionale opère une révision exhaustive et critique de toutes les opérations dans la région, afin de donner la priorité aux activités essentielles pour la protection et la préservation de vies humaines ainsi que de promouvoir l’inclusion des réfugiés et des migrants dans les programmes au niveau national. En étroite coordination avec l’OMS-OPS, la R4V collabore également avec les autorités nationales et locales pour relever les nouveaux défis et assurer un soutien vital aux réfugiés et migrants vénézuéliens, ainsi qu’aux communautés d’accueil.

Parallèlement à des mesures d’isolement social, les partenaires mettent en œuvre des activités de prévention et de lutte contre le Covid-19 dans les principaux lieux d’accueil des réfugiés et des migrants du Venezuela. Ces activités permettent aux personnes d’accéder à l’information, à l’eau propre, au savon et à une élimination appropriée des déchets. Les organisations travaillent 24 heures sur 24 pour trouver des moyens innovants de continuer à venir en aide aux personnes les plus vulnérables dans le contexte actuel, tout en apportant leur appui aux autorités nationales pour établir des lieux d’observation et d’isolement pour les cas positifs potentiels de Covid-19.

A ce jour, le Plan régional d’aide aux réfugiés et aux migrants (RMRP) lancé en novembre 2019 pour répondre aux besoins les plus urgents des réfugiés et des migrants du Venezuela dans 17 pays, ainsi que des communautés locales qui les accueillent, n’a reçu que trois pour cent des fonds demandés, ce qui pourrait mettre en péril la continuité des programmes d’aide vitale à travers l’Amérique latine et dans les Caraïbes.

 

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

A Genève:

A Panama:

Pour des informations sur le contexte, veuillez svp consulter le site Internet de la Plateforme régionale de coordination inter-agences : R4V.info

Publie par le HCR, le 01 avril 2020