Des employés du HCR présentent les directives de santé préventive contre le Covid-19 auprès de représentants de la communauté indigène Warao originaire du Venezuela, dans le centre d'hébergement de Pintolandia à Boa Vista, au Brésil. Les directives sont traduites en warao

Des employés du HCR présentent les directives de santé préventive contre le Covid-19 auprès de représentants de la communauté indigène Warao originaire du Venezuela, dans le centre d’hébergement de Pintolandia à Boa Vista, au Brésil. Les directives sont traduites en warao. © HCR/Allana Ferreira

Ce financement s’inscrit dans le cadre d’un appel de fonds plus large, lancé par les Nations Unies pour un montant de deux milliards de dollars, afin d’assurer une protection contre le nouveau coronavirus « à des millions de personnes dans l’incapacité de se protéger ».


Parmi eux se trouvent quelque 25,9 millions de réfugiés, dont plus des trois quarts vivent dans des pays en développement en Amérique, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. Du fait de la faiblesse de leurs systèmes de santé, certains de ces pays sont déjà confrontés à des crises humanitaires.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, recherche aujourd’hui 255 millions de dollars pour son action urgente visant à réduire le risque et à atténuer l’impact de la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans ces communautés vulnérables, dans le cadre d’un plan plus global des Nations Unies pour l’aide humanitaire, d’un montant de 2,01 milliards de dollars.

« Le Covid-19 menace l’ensemble de l’humanité – et l’ensemble de l’humanité doit riposter. Les réponses individuelles des pays ne suffiront pas », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors de l’annonce de l’appel de fonds mondial mercredi.

Il a ajouté : « Nous devons venir en aide aux personnes ultra-vulnérables – des millions et des millions de personnes qui sont dans l’incapacité de se protéger. Il s’agit de solidarité humaine fondamentale. Il est également crucial de lutter contre le virus. C’est le moment d’agir pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables. »

« Le Covid-19 menace l’ensemble de l’humanité – et l’ensemble de l’humanité doit riposter. »

Le HCR travaille actuellement à répondre à 24 crises de déplacement dans le monde entier, et s’efforce de protéger les personnes déracinées de leurs foyers ainsi que les communautés qui les accueillent.

« Alors que la pandémie se propage, notre réponse doit intégrer les personnes parmi les plus vulnérables dans nos sociétés, y compris des millions de réfugiés et d’autres personnes affectées par les guerres, la persécution et les catastrophes », a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi.

« Ces personnes, ainsi que les communautés qui les accueillent, ont désespérément besoin de notre aide pour rester en bonne santé pendant cette crise mondiale. »

La pandémie de coronavirus s’accélère, et il n’y a pas un moment à perdre. Les cas confirmés à travers le monde entier ont dépassé le cap des 435 000. Plus de 19 000 personnes sont décédées, un sinistre bilan qui s’alourdit d’heure en heure.

Le financement pour l’aide vitale demandé aujourd’hui permettra de couvrir les besoins budgétaires supplémentaires du HCR pour les neuf prochains mois, afin de répondre à l’épidémie.

Le plan du HCR pour la lutte contre le Covid-19 sera mis en œuvre par les agences des Nations Unies, les ONG internationales et les consortiums d’ONG directement engagées dans ces programmes.

Grâce à ces nouveaux fonds, le HCR fournira des équipements de laboratoire essentiels pour tester le virus, ainsi que du matériel médical pour traiter les personnes, et installera des points de lavage des mains dans les camps et les installations.

« Alors que la pandémie se propage, notre réponse doit intégrer les personnes parmi les plus vulnérables dans nos sociétés, y compris des millions de réfugiés. »

Les fonds serviront également à lancer des campagnes d’information auprès du grand public sur la manière de protéger contre le virus les personnes et celles avec qui elles ont été en contact, ainsi qu’à établir des liaisons par pont aérien et des plateformes à travers l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine pour acheminer les travailleurs humanitaires et le matériel de secours, là où ils sont le plus nécessaires.

Au moment du lancement de cet appel de fonds, le HCR est déjà engagé dans une course contre la montre pour protéger les millions de personnes qui relèvent de sa compétence à travers le monde entier, au moyen de campagnes d’information sur la santé publique en cours depuis le Costa Rica et la Colombie jusqu’à l’Iran et le Bangladesh. Les documents sont traduits dans les langues de nos bénéficiaires.

Des efforts massifs sont également en cours pour distribuer du matériel d’hygiène de base, du savon aux masques, dans des pays allant du Liban – qui accueille environ un million de réfugiés qui ont fui la guerre civile en Syrie – au Kenya, à l’Ouganda et à la Tanzanie, des pays qui abritent des réfugiés ayant fui des conflits à travers l’Afrique.

Cette mission est vitale. Si nous n’aidons pas les pays vulnérables à lutter contre le coronavirus, des millions de personnes pourraient être en danger et le virus pourrait refaire surface à travers le monde.

DONNEZ AUJOURD’HUI

Publie par le HCR le 25 mars 2020

Pin It on Pinterest

X