Yiech Pur Biel se tient devant sa maison au camp de réfugiés de Kakuma, au nord du Kenya

Yiech Pur Biel se tient devant sa maison au camp de réfugiés de Kakuma, au nord du Kenya. © HCR/Tobin Jones

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a annoncé aujourd’hui la nomination de Yiech Pur Biel, un coureur sud-soudanais de demi-fond, en tant que nouvel Ambassadeur de bonne volonté.

Yiech Pur Biel a été forcé de fuir le conflit au Soudan du Sud en 2005, et il s’est rendu seul, alors âgé de 10 ans, au camp de réfugiés de Kakuma au Kenya. Ayant grandi à Kakuma, Yiech Pur Biel s’est consacré à l’entraînement en athlétisme malgré la chaleur intense et les installations limitées du camp. Il s’est entraîné au camp de Tegla Loroupe à Nairobi, et a commencé à courir en compétition en 2015, avant de faire partie de la première équipe olympique d’athlètes réfugiés aux Jeux olympiques de Rio 2016.

« C’est un grand honneur pour moi de pouvoir utiliser mon statut d’athlète pour aider les réfugiés et les déplacés internes, de partager ma propre histoire et celle d’autres réfugiés comme moi et de faire en sorte que les réfugiés du monde entier puissent faire entendre leur voix. Je veux être un ambassadeur pour les réfugiés du monde entier et je suis très heureux de pouvoir continuer à m’engager à travailler avec le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, en aidant les réfugiés non seulement à survivre mais aussi à s’épanouir. Ce travail revêt une importance vitale pour tant de personnes dans le monde entier », a déclaré Yiech Pur Biel, qui soutient le HCR depuis 2016.

Dans son nouveau rôle en tant qu’Ambassadeur de bonne volonté, Yiech Pur Biel continuera à défendre les droits des personnes déracinées tout en poursuivant son entraînement pour faire partie de l’équipe olympique des athlètes réfugiés à Tokyo en 2021. Sa nomination intervient au moment où le rapport du HCR sur les Tendances mondiales indique que plus de 79,5 millions de personnes sont déracinées à travers le monde. La longue histoire des déplacements depuis le Soudan du Sud, avant et après son indépendance en 2011, est citée par le rapport comme une crise majeure qui a contribué de manière significative à l’importance du phénomène au niveau mondial.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a déclaré : « Nous sommes extrêmement fiers d’accueillir Yiech Pur Biel en tant qu’Ambassadeur de bonne volonté du HCR. Son engagement actif et de longue date pour défendre les réfugiés et les déplacés internes, s’inspirant directement de son propre parcours, est admirable. Ce nouveau rôle va contribuer à formaliser et à amplifier encore davantage son plaidoyer. A un moment où les déplacements forcés atteignent un niveau sans précédent, avec un pour cent de l’humanité désormais déraciné par les conflits, la persécution et les violences, sa contribution est plus essentielle que jamais. »

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a déclaré : « L’extraordinaire parcours de Yiech Pur Biel nous inspire tous : depuis le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya à Rio où il a fait partie en 2016 de la première équipe olympique d’athlètes réfugiés du CIO. Aujourd’hui, Yiech Pur Biel occupe également un rôle de premier plan au sein de la Fondation olympique pour les réfugiés, qui permet aux jeunes déracinés dans le monde entier d’accéder à des activités sportives en toute sécurité. Je suis sûr que, dans son nouveau rôle en tant qu’Ambassadeur de bonne volonté du HCR, il continuera à donner l’exemple en tant que rôle modèle et à démontrer que le sport peut non seulement apporter de l’espoir mais aussi changer des vies, autonomiser les jeunes et entraîner des changements positifs dans notre société. »

Depuis qu’il a participé aux JO de Rio 2016, Yiech Pur Biel a voyagé dans 26 pays en tant qu’athlète et défenseur des réfugiés. Il a participé et pris la parole lors de la première conférence TEDx organisée dans un camp de réfugiés, le TEDxKakumaCamp, ainsi que dans le cadre de campagnes du HCR à New York et à Paris. Yiech Pur Biel a également participé activement aux efforts visant à rétablir la paix dans son pays, le Soudan du Sud. Il a représenté d’autres réfugiés lors de pourparlers de paix à Addis-Abeba et à Khartoum en 2018 et lors de réunions de comités à l’Union africaine en 2019.

Après les JO de Rio 2016, Yiech Pur Biel a continué à travailler avec le CIO et a rejoint le conseil d’administration de la Fondation olympique pour les réfugiés. Ses plus récentes compétitions sportives comprennent les championnats d’Afrique d’athlétisme de 2018 au Nigéria et le marathon Harmony de Genève de 2019. Yiech Pur Biel s’entraîne et étudie actuellement aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur le travail de Yiech avec le HCR : https://www.unhcr.org/fr/yiech-pur-biel.html

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

Notes aux éditeurs – photos

Téléchargement via le lien « Refugees Media » ici : https://media.unhcr.org/GWA

Publie par le HCR, le 04 août 2020

Pin It on Pinterest

X