Home » A la veille du Ramadan, le HCR appelle à soutenir les réfugiés et les déplacés internes alors que des millions de personnes sont exposées à des privations dans le contexte de la crise de Covid-19News »

A la veille du Ramadan, le HCR appelle à soutenir les réfugiés et les déplacés internes alors que des millions de personnes sont exposées à des privations dans le contexte de la crise de Covid-19

Un petit garçon yéménite de cinq ans se tient devant un site pour personnes déplacées internes à Marib, au Yémen, où le conflit a forcé des milliers de personnes à fuir. © HCR/Marie-Joëlle Jean-Charles

Des millions de personnes qui ont fui les guerres et la violence font partie de ceux qui, dans le monde entier, se préparent à observer le mois sacré du Ramadan, dans les circonstances exceptionnelles de la crise de coronavirus. Les réfugiés et les déplacés internes comptent souvent parmi les membres les plus marginalisés et les plus vulnérables de la société et sont particulièrement exposés à cette pandémie. Avec les communautés locales qui les accueillent, ils ont souvent un accès limité à l’eau, aux installations d’assainissement et aux systèmes de santé, et disposent de maigres ressources socio-économiques pour survivre. Beaucoup de ceux et celles qui observent le Ramadan le feront sans avoir la certitude d’avoir de la nourriture sur la table à la fin de la journée, pour rompre leur jeûne.

« Cette année, nous entrons dans le mois sacré du Ramadan à un moment de grande souffrance mondiale. C’est toutefois dans l’essence même du Ramadan que beaucoup peuvent trouver réconfort et espoir. Tout le monde est vulnérable face à cette pandémie – mais les réfugiés, les déplacés internes et les communautés d’accueil appauvries sont parmi les plus exposés. A un moment où notre humanité collective est mise à l’épreuve, ils ont plus que jamais besoin d’une aide et d’un soutien pour sauver des vies », a déclaré Filippo Grandi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

Le Ramadan est un mois de réflexion, de compassion et de don, un moment où les familles et les communautés se rassemblent. Cette année, alors que le monde lutte contre une pandémie qui oblige des millions de personnes à être confinées et à s’éloigner de la société, les traditions de longue date du Ramadan devront s’adapter aux mesures destinées à protéger la santé publique.

Les millions de réfugiés et de déplacés internes qui observent le Ramadan cette année sont déjà confrontés à une réalité difficile. La plupart des réfugiés vivent au jour le jour et dépendent de possibilités de travail journalier qui ont maintenant disparu, les restrictions de mouvement et autres mesures de santé publique déclenchant un ralentissement économique mondial. Beaucoup sont déracinés depuis des années et sont déjà lourdement endettés ; ils sont obligés de sauter des repas, ou de recourir au travail des enfants ou aux mariages forcés.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, travaille avec les gouvernements et les partenaires humanitaires pour s’assurer que les réfugiés et les déplacés internes sont inclus dans les plans d’intervention nationaux contre le Covid-19, et développe les allocations d’aide en espèces et d’autres formes d’assistance. Mais un soutien financier supplémentaire et urgent est nécessaire dès maintenant pour permettre aux personnes de survivre en ces temps difficiles.

En parallèle avec le mois sacré du Ramadan, le HCR a lancé aujourd’hui une campagne mondiale de collecte de fonds intitulée « Chaque don compte » pour aider à collecter des fonds pour les réfugiés et les déplacés internes les plus vulnérables. Des contributions sont requises d’urgence afin d’empêcher que davantage de personnes ne sombrent dans la pauvreté dans le contexte de la crise de Covid-19.

« La compassion, la générosité et la gentillesse – les véritables valeurs du don de la Zakat – sont aujourd’hui plus fondamentales que jamais », a ajouté Filippo Grandi.

La campagne mondiale du Ramadan vise à collecter des fonds supplémentaires pour apporter un soutien vital, notamment des abris, de la nourriture, de l’eau potable et une aide en espèces, aux réfugiés et aux déplacés internes les plus vulnérables, notamment les orphelins, les ménages dirigés par des femmes, les personnes âgées en Syrie, au Yémen, en Irak et parmi les réfugiés rohingyas au Bangladesh.

Cette campagne apportera un financement supplémentaire au HCR, lui permettant de poursuivre sa programmation régulière pour les activités d’aide humanitaire et de fournir un soutien indispensable, afin de répondre aux nouveaux besoins croissants causés par la pandémie de coronavirus.

 

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

Des séquences vidéos sont également disponibles ici:  https://media.unhcr.org/Package/2CZ7A24OG5Y2

 

A propos du HCR

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, dirige l’action internationale visant à protéger les personnes forcées de fuir leur foyer en raison d’un conflit et de persécutions. Nous fournissons une aide vitale à ces personnes, notamment un abri, de la nourriture et de l’eau ; nous contribuons à protéger leurs droits fondamentaux et nous développons des solutions qui leur garantissent la possibilité de vivre dans un lieu sûr, qu’elles peuvent appeler un « chez-soi », où elles peuvent construire un avenir meilleur. Nous travaillons également à mettre fin à la situation des personnes apatrides en faisant en sorte qu’elles puissent obtenir une nationalité.

A propos de la campagne du Ramadan

Chaque année, le HCR lance un appel de fonds auprès du grand public durant le mois des dons et de la générosité pour aider à collecter des fonds au bénéfice des familles réfugiées et déplacées dans le besoin. « Chaque don compte » est la deuxième campagne mondiale du HCR pour le Ramadan, et se concentre sur tous les changements notables que les particuliers peuvent apporter aux familles réfugiées durant ce mois sacré, et invite le public à transformer la réalité douce-amère des familles réfugiées et déplacées internes qui observent le Ramadan loin de chez elles, souvent avec peu de moyens. La campagne vise à collecter des fonds, par le biais de dons, notamment la Zakat et la Sadaqah, pour aider à fournir un soutien vital, y compris des abris, de la nourriture, de l’eau potable et une aide mensuelle en espèces, aux familles réfugiées et déplacées les plus vulnérables en Syrie, au Yémen, en Irak et aux réfugiés rohingyas au Bangladesh.

DONNEZ MAINTENANT

Publie par le HCR, le 23 avril 2020