Home » Un réfugié syrien retourne à ses racines entrepreneuriales au CanadaNews »

Un réfugié syrien retourne à ses racines entrepreneuriales au Canada

Ahmad Abed dans la boutique Our Sock Shoppe à Guelph, en Ontario. ©UNHCR/Hannah Yoon

Retour aux affaires

« Je sais que j’ai tout perdu dans mon pays. Mais ici, j’ai trouvé des gens pour m’aider. »

Peu après son arrivée au Canada, la flamme entrepreneuriale de Ahmad Abed s’est rapidement rallumée.

Après s’être réinstallé à Guelph, en Ontario, le réfugié syrien a passé du temps à explorer le centre commercial du centre-ville et il a été impressionné par ce qu’il a vu. Il a imaginé un avenir à cet endroit.

« J’ai aimé cet endroit. J’ai aimé le design » se souvient-il. « Je me suis dit : un jour, je vais ouvrir un magasin ici. »

Son rêve est devenu réalité avec l’ouverture officielle de la boutique Our Sock Shoppe à l’automne 2017, une entreprise qu’il a lancée avec sa femme Roulah et ses fils Tarek et Eyad.

La famille avait une entreprise florissante en Syrie avant le déclenchement de la guerre civile. Ils ont fui au Liban, mais ont tout de même dû surmonter de nombreux défis.

À des milliers de kilomètres au Canada, Jim Estill a offert un nouveau départ à Ahmad et à sa famille. Ils faisaient partie des 58 familles de réfugiés parrainées de façon privée par l’homme d’affaires philanthrope de Guelph. Jim a dépensé 1,5 million $ de son propre argent pour réinstaller les familles au Canada. Mais pour Ahmad, cela signifiait beaucoup plus qu’un nouveau foyer.

« Jim nous a appuyés. Il a dit : ne vous inquiétez pas, vous allez réussir ici. »

« Vous savez, tout le monde pense que Jim aide avec l’argent. Mais Jim a un bon système avec le travail. Il vous enseigne à pêcher, et nous vous donne pas du poisson tous les jours », ajoute-t-il.

Ahmad passe son temps entre la boutique Our Sock Shoppe et son travail chez Danby, l’entreprise d’électroménagers dont Jim est le PDG. L’entrepreneur a également pu discuter avec le locateur du centre commercial pour négocier un bail souple pour les propriétaires de la boutique Our Sock Shoppe.

« Je suis entrepreneur, alors j’aime les entrepreneurs et j’aime encourager les entrepreneurs » affirme Jim.

« Mais je dirais que la réussite de la boutique de bas est due à Ahmad et à Roulah. C’est leur entreprise et c’est eux qui la feront survivre et prospérer. Ils réussiront grâce à leur travail et à leurs efforts. »

Malgré ce qu’indique son nom, Our Sock Shoppe offre plus que des accessoires amusants pour les pieds et les propriétaires souhaitent étendre leurs activités.

« Si je réussis mieux, je vais ouvrir plus de boutiques », indique Ahmad. « Je souhaite avoir de gros magasins qui offrent tout ce dont les hommes et les femmes ont besoin. »

Alors que de nombreuses autres familles syriennes et arabophones s’installent dans la communauté, Ahmad espère pouvoir les aider à s’adapter à leur nouvel environnement. Il aime également partager les saveurs de son pays avec des sucreries typiques comme les baklavas.

Ahmad est motivé par le soutien et l’accueil chaleureux reçus depuis qu’il s’est installé à Guelph il y a deux ans.

« Les gens nous regardent et sourient. C’est très bon pour nous. C’est le premier pas pour entrer en contact avec les gens », indique Ahmad.

« Quand nous rencontrons des gens ici, quelqu’un nous dit bonjour, un autre nous demande comment ça va. C’est agréable. Je sais que j’ai tout perdu dans mon pays. Mais ici, j’ai trouvé des gens pour m’aider. »

Pour en savoir plus sur Ahmad et sa vie au Canada, consultez le lien youtube.com/UNHCRCanada

Par Lauren La Rose


Dites aux réfugiés que votre ville est avec eux

Les réfugiés, qui deviennent nos collègues, nos voisins et nos amis, font la force de votre ville et la rendent plus inclusive. Demandez à votre maire d’apporter son appui officiel aux réfugiés et à des villes du monde entier en signant la Déclaration de solidarité envers les réfugiés du HCR. Dites à votre ville que vous vous engagez #Aveclesréfugiés.