Home » Live blog : Forum mondial sur les réfugiés — Jour 1News »

Live blog : Forum mondial sur les réfugiés — Jour 1

Une délégation d'étudiants réfugiés unis main à main pour la Journée mondiale du réfugié 2019 à l'Université libre de Berlin, Allemagne

Une délégation d’étudiants réfugiés unis main à main pour la Journée mondiale du réfugié 2019 à l’Université libre de Berlin, Allemagne. © HCR/Antoine Tardy

Ouverture à Genève d’une importante conférence de trois jours sur les réfugiés, qui a pour objectif d’amplifier la réponse mondiale et de favoriser l’inclusion.

Le premier Forum mondial sur les réfugiés intervient au terme d’une décennie tumultueuse durant laquelle le nombre de réfugiés à travers le monde a doublé, dépassant les 25 millions.


Du 16 au 18 décembre, la communauté internationale se rassemblera pour annoncer des mesures nouvelles et audacieuses visant à soulager les pressions exercées sur les pays hôtes, développer l’autonomie des réfugiés et trouver des solutions durables pour ceux qui ont été arrachés à leurs foyers par les guerres et la persécution.

Suivez les dernières évolutions sur ce blog tout au long de la journée

« 1 rue Sésame » en vedette au Forum

Le Forum réunit des centaines de délégués du monde entier, dont des réfugiés, des chefs d’État et de gouvernement, des chefs d’agences des Nations Unies, des institutions internationales, des organisations de développement, des chefs d’entreprise et… 1 rue Sésame.

Grover — vêtu du bleu ONU — sur le chemin de la salle de conférence à Genève dimanche.

 

À la recherche de solutions pour les réfugiés et les pays hôtes

Le Forum a pour objectif de favoriser de nouvelles approches et des engagements à long terme de la part d’acteurs très divers pour aider les réfugiés et les communautés dans lesquelles ils vivent. L’éducation compte parmi les domaines d’action prioritaires afin d’aider davantage de jeunes réfugiés tels que Sidra, une brillante étudiante syrienne, à réaliser leur potentiel.

Les créations artisanales des réfugiés en vente au marché de Noël de Genève

Heidi Christ, du HCR, et le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, en train d’admirer les créations artisanales des réfugiés au marché de Noël qui se tient au Parc des Bastions, à Genève

Heidi Christ, du HCR, et le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, en train d’admirer les créations artisanales des réfugiés au marché de Noël qui se tient au Parc des Bastions, à Genève. © HCR/Pierre Albouy

Des abat-jour baroques, des bijoux insolites et des boîtes finement travaillées figurent parmi les dizaines de produits fabriqués par des artisans réfugiés et mis en vente à Genève dans le cadre du Forum mondial sur les réfugiés.

Avec le soutien du HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, les créations artisanales de réfugiés originaires d’une douzaine de pays à travers le monde ont été mises en vente au marché de Noël du Parc aux Bastions ainsi qu’au Bon Génie, un magasin de mode de la ville.

Rien de tout ceci n’aurait été possible sans MADE51, une initiative du HCR qui sert de passerelle entre de talentueux artisans déplacés, venant de pays aussi divers que l’Afghanistan, le Burundi, le Mali, la Somalie et la Syrie, et des points de vente internationaux pour leurs produits.

Durant sa visite du marché en plein air, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a remercié les partenaires suisses et locaux qui ont contribué à l’organisation de ce marché de Noël. Il a été particulièrement heureux de l’intérêt manifesté par les clients qui chinaient dans les stands.

« La présence de notre marque MADE51 au marché de Noël du Parc aux Bastions est une occasion sans pareille pour sensibiliser le public suisse aux histoires des créateurs de ces produits et aux objectifs concrets du Forum mondial sur les réfugiés », a déclaré Filippo Grandi.

Les artisans réfugiés, qui sont tous bien rétribués pour leur travail, ont recours à des processus traditionnels tels que le martelage manuel du cuivre et du bronze pour la confection de bols et de bracelets, le tressage de paniers en paille et le tissage traditionnel de tapis.

« Cela fait chaud au cœur de voir la réponse du public suisse à l’initiative MADE51 », explique Heidi Christ, responsable mondial du HCR pour la marque MADE51. « Les clients sont enthousiastes à l’idée d’acheter des produits MADE51, qui sont superbement confectionnés et font des cadeaux originaux. »

« En offrant ces cadeaux, les clients aident aussi à faire passer le message à leurs familles et amis que les réfugiés ont des talents à offrir si on leur en donne la possibilité », ajoute-t-elle.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Web du Forum mondial sur les réfugiés

Publie par le HCR, le 16 décembre 2019