Yanal Dhailieh de Peace Collective

Yanal Dhailieh de Peace Collective. © Photo fournie par Yanal Dhailieh

En tant qu’enfant d’anciens réfugiés, Yanal Dhailieh, un entrepreneur canadien, a voulu faire quelque chose pour les réfugiés et les habitants de Beyrouth au lendemain de l’explosion mortelle qui a ravagé la ville.


Ce trentenaire, fondateur et président de la marque de vêtements internationale Peace Collective basée à Toronto, explique pourquoi, avec sa collection de vêtements, il a voulu aider les habitants de Beyrouth en soutenant le HCR au Canada. Il explique aussi son intérêt à participer à la campagne #JeSuisUnDéfenseur pour les réfugiés. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur Peace Collective ainsi que sur votre collection en soutien au HCR au Canada et aux Libanais?

L’objectif de Peace Collective est de permettre à nos clients de porter des vêtements dans lesquels ils se sentent bien, tout en soutenant les causes et les communautés importantes à leurs yeux. Nous nous sommes donné pour objectif de recueillir un million de dollars en faveur des causes que soutiennent nos fans d’ici à 2030.

À chaque nouveau lancement de nos collections, nous reverserons une partie des profits à différentes causes que nous défendons. Pour notre collection Automne/Hiver, nous avons fait équipe avec le HCR au Canada afin de recueillir des fonds en faveur des opérations humanitaires menées au Liban. Le but est de fournir des kits de réparation et de consolidation pour ceux qui ont perdu leur foyer dans l’explosion. Vous trouverez cette collection sur notre site web.

T-shirt "Beirut" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt "Beirut" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

9

Casquette de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt "Peace" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt "Peace" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt "Peace" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt "Peace" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt "Peace" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

T-shirt "Peace" de la Collection Peace Automne/Hiver 2020 © Peace Collective

Qu’est-ce qui vous a incité à agir et à plaider en faveur des réfugiés?

Je voulais agir et militer en faveur des réfugiés, car c’est ce que j’ai appris depuis que je suis enfant. Ma mère est originaire de Syrie et mon père de Palestine.

En 1990 pendant la guerre du Golfe, mes parents vivaient au Koweït. Lorsqu’ils ont été forcés de quitter le pays, ma mère m’attendait et en était à son quatrième mois de grossesse. Ils se sont tout d’abord réfugiés en Syrie, puis ils ont eu la chance d’immigrer au Canada où ils ont reconstruit leur vie. Beaucoup d’autres membres de notre famille ont vécu des expériences similaires au Moyen-Orient. Même si j’ai eu la chance de naître au Canada, je sais qu’il est de mon devoir d’aider les autres.

Depuis 70 ans, le HCR vient en aide aux réfugiés et aux personnes déplacées. Mais en 2020, plus de 79,5 millions de personnes sont toujours déracinées dans le monde En tant que militant pour les droits des réfugiés, quel genre de soutien, de communauté et d’aide les réfugiés ont-ils besoin, selon vous, lorsqu’ils s’installent au Canada?

Lorsque j’entends ces chiffres et l’ampleur de la crise touchant les réfugiés, cela m’attriste beaucoup. Cela renforce aussi mon idée qu’en tant que Canadiens, nous devons faire tout notre possible pour leur apporter de l’aide.

Après avoir été forcés de s’installer dans un autre pays, les réfugiés ont souvent un sentiment d’isolement. Ils doivent surmonter leurs traumatismes tout en essayant de reconstruire leur vie dans un pays étranger. Ceci n’est pas une tâche facile, c’est pour cela que nous devons leur offrir le soutien et les ressources dont ils ont besoin. Un simple geste d’amitié peut faire toute la différence.

Il est important que les familles arrivant au Canada se sentent les bienvenues dans leur nouveau pays. Pour que les familles puissent prendre leurs marques dans leur nouvelle ville, il est essentiel de faciliter leur accès à un logement permanent, à une école et à une aide en matière de finances personnelles. Nous devons aussi veiller à ce qu’ils sachent comment fonctionnent certains services, comme les transports en commun et le système de santé.

Ajoutez votre nom à la pétition #JeSuisUnDéfenseur et rejoignez le HCR en envoyant ce message clair : toutes les personnes comptent, et la xénophobie et le racisme doivent cesser dans le monde.

Pin It on Pinterest

X