Home » Comment votre Zakât a permis de reconstruire leur vieNews »

Comment votre Zakât a permis de reconstruire leur vie

« J’aime porter des vêtements neufs pour l’Aïd », explique Ghareeb. L’enfant de sept ans ainsi que ses deux frères et ses deux soeurs ont été contraints de quitter leur maison à Saada. Désormais, ils vivent tous dans une seule tente à Kharif, au Yémen, un site dédié aux personnes déplacées. ©UNHCR/Shadi Abusneida

Par Lynn Al Nasser

Pour les musulmans du monde entier, le Mois sacré du Ramadan représente un temps de réflexion, de gratitude et de patience. Pendant cette période, les familles et les communautés se réunissent et rompent leur jeûne (iftar) ensemble. Pendant 30 jours, les musulmans doivent jeûner du lever au coucher du soleil, sans manger ni boire, tout en menant leurs activités quotidiennes.

« Le Ramadan est un mois de compassion, de renouveau et d’entraide. La résilience des réfugiés nous touche et nous rappelle que tous les gestes que nous faisons, petits ou grands, peuvent avoir un impact. »

Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

Pendant cette période, nous nous mettons à la place de ceux qui vivent chaque jour dans des conditions plus difficiles que les nôtres, où ils n’ont aucune certitude de pouvoir manger ou boire. Nous nous rappelons qu’il faut être reconnaissant et patient.

L’amour, la gentillesse et la charité sont au coeur du Mois sacré du Ramadan. À cette occasion, les musulmans font des dons appelés Zakât. La Zakât est un don obligatoire que les musulmans remplissant les critères de richesse requis offrent chaque année aux personnes dans le besoin.

Une fois que le Mois sacré du Ramadan est passé, les musulmans célèbrent l’Aïd al-Fitr (fête de la rupture du jeûne), l’un des moments les plus festifs de l’année. Pour de nombreux musulmans, être entourés de leur famille et de leurs proches en ce Mois saint est une véritable bénédiction. Cependant, pour des milliers de réfugiés et de personnes déplacées, le Ramadan leur rappelle ce qu’ils ont perdu, en particulier lorsqu’on doit passer ce Mois saint séparé de sa famille et de ses proches, loin de son foyer.

Le HCR espère apporter une lueur d’espoir dans la vie des réfugiés en leur offrant un large éventail de programmes humanitaires par le biais d’une aide en espèces. L’aide en espèces permet aux réfugiés de couvrir notamment leur loyer, leur nourriture et leurs soins de santé. En outre, à l’occasion de l’Aïd al-Fitr à la fin du Ramadan en 2019, le HCR a distribué des vêtements et des chaussures à 350 enfants dans le camp de Kharif au Yémen.

Le HCR a été la première organisation à s’appuyer sur la Zakât et à mettre en place son programme Zakât pour aider les familles déplacées les plus vulnérables.


Le HCR travaille sans relâche sur le terrain pour apporter un soutien vital aux populations réfugiées et déplacées. Nous vous remercions d’avoir ouvert votre coeur et d’avoir apporté votre généreux soutien aux réfugiés qui ont désespérément besoin de votre Zakât et d’espoir.

En bref

  • Le Ramadan s’appuie sur le calendrier lunaire, basé sur une année de 12 mois d’environ 354 jours, de sorte que chaque mois lunaire se déplace de 11 jours chaque année. En 2020, il débutera le 23 avril.
  • Aïd Al-Fitr commence avec l’apparition de la lune, qui varie d’une région à l’autre.
  • L’initiative du HCR sur la Zakât s’appuie sur cinq fatwas émises par des oulémas et des institutions de renom. Elle est soumise à des contrôles rigoureux, garantissant la plus grande transparence à chaque étape, à partir du don et jusqu’à l’octroi de l’aide. Le HCR a adopté une approche exclusivement numérique pour le versement de la Zakât, gage à la fois de sécurité, d’efficacité et de transparence et assurant une totale tranquillité d’esprit. 100 % de votre Zakât est versé directement aux réfugiés admissibles.

LISEZ L’ÉDITION EN LIGNE DU MAGAZINE DU HCR