Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, s’adresse aux médias devant l’hôpital de Luzmila à Amman, en Jordanie

Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, s’adresse aux médias devant l’hôpital de Luzmila à Amman, en Jordanie. © HCR/Muhammad Kisswany

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, continue d’intensifier les mesures de prévention contre la propagation du Covid-19 parmi la population réfugiée en Jordanie et cherche à mobiliser des ressources supplémentaires pour la réponse nationale à la pandémie, a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, à l’issue d’une visite de deux jours dans le Royaume les 14 et 15 septembre.

La visite du Haut Commissaire a comporté des réunions avec des représentants gouvernementaux, des réfugiés et des membres des communautés locales jordaniennes. Sa visite faisait suite à une récente flambée d’infections de Covid-19 dans le pays, dont les six premiers cas confirmés l’ont été parmi les Syriens vivant dans les deux principaux camps de réfugiés, Zaatari et Azraq.

« Je suis reconnaissant envers la Jordanie, qui est l’un des plus importants pays d’accueil de réfugiés, pour son hospitalité et ses efforts continus veillant à inclure les réfugiés dans le système de santé national et le plan de riposte à la pandémie de coronavirus », a déclaré Filippo Grandi. « J’invite les donateurs à continuer de faire preuve de solidarité avec la Jordanie, alors que ce pays fait face à la double menace qui pèse sur la santé et les moyens d’existence, tant pour les réfugiés que les Jordaniens vulnérables. »

La Jordanie accueille actuellement environ 750 000 réfugiés enregistrés, dont plus de 658 000 ont fui le conflit en Syrie voisine.

Le HCR travaille étroitement avec le gouvernement jordanien pour appuyer les efforts d’aide humanitaire en réponse à la pandémie et pour mitiger son impact économique à long terme. Le HCR a fourni des équipements de protection aux hôpitaux et aux cliniques, distribué des médicaments aux réfugiés et construit des zones de quarantaine à Zaatari et Azraq.

« En outre, nous veillons à ce que l’ensemble des ressources que nous mobilisons pour les soins de santé liés à la lutte contre la pandémie puisse être utilisé par tous, tant par les réfugiés que les Jordaniens. Le virus ne fait pas de distinction et nous ne devons pas en faire non plus », a déclaré Filippo Grandi.

Avoir accès aux soins de santé à un prix abordable représente un défi pour de nombreux réfugiés, qui comptent souvent sur le HCR pour obtenir le traitement dont ils ont besoin. En 2020, plus d’un million de dollars au total auront été distribués aux réfugiés dans le cadre du programme du HCR d’allocations en espèces pour les soins de santé et 36 000 réfugiés auront été orientés dans des hôpitaux pour bénéficier de soins de santé secondaires et tertiaires, pour un coût de 5,2 millions de dollars. Toutefois, plus de 2000 réfugiés figurent actuellement sur une liste d’attente du HCR pour un traitement médical en raison d’une pénurie de fonds.

Le Haut Commissaire a rencontré des réfugiés syriens et soudanais qui recevaient des soins gratuits à l’hôpital de Luzmila dans la capitale, Amman, grâce à la coopération entre le HCR et ses partenaires en matière de soins de santé.

Au cours de sa visite, Filippo Grandi a également rencontré des étudiants réfugiés et jordaniens bénéficiant de bourses du HCR au Luminus Technical University College à Amman. Avec seulement 3% des réfugiés dans le monde qui peuvent accéder à l’enseignement supérieur, Luminus offre une formation professionnelle et des diplômes aux jeunes réfugiés aux côtés de leurs homologues jordaniens, puis fait activement correspondre leurs compétences aux opportunités d’emploi une fois leur diplôme obtenu.

Près de dix ans après le début du conflit en Syrie, 79% des réfugiés en Jordanie vivent sous le seuil de pauvreté et la pandémie de Covid-19 n’a fait qu’aggraver cette situation. On estime qu’environ 17% des Jordaniens et un tiers des réfugiés ont perdu leur emploi depuis le début de la pandémie. De ce fait, le HCR finance des programmes de subsistance pour encourager les réfugiés à devenir autosuffisants et contribuer ainsi à améliorer la situation économique globale du Royaume.

Après la Jordanie, Filippo Grandi poursuivra sa visite en Syrie.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

Publie par le HCR, le 15 septembre 2020

Pin It on Pinterest

X