(De gauche à droite) Samer Al Jbawi, Bille Avdalla et Ali Malash du Centre somalien des services aux familles. Ce pôle communautaire pour les nouveaux arrivants, basé à Ottawa, a récolté plus de $20,000 pour le HCR en faveur des Syriens déplacés par la crise en cours.

(De gauche à droite) Samer Al Jbawi, Bille Avdalla et Ali Malash du Centre somalien des services aux familles. Ce pôle communautaire pour les nouveaux arrivants, basé à Ottawa, a récolté plus de $20,000 pour le HCR en faveur des Syriens déplacés par la crise en cours.

Par Lauren La Rose

Samer Al Jbawi est la preuve vivante de la force des contributions pour un monde meilleur.

Originairement de Syrie, Samer a été réinstallé au Canada où il a passé plus de deux ans à travailler pour le Centre somalien des services aux familles, à Ottawa.

Lorsque le centre a ouvert ses portes en 1991, le but initial était de répondre à l’afflux important des nouveaux-venus somaliens, avec l’objectif de préserver leur culture et leur héritage. Cependant, il était évident que les besoins s’élargissaient vers l’installation, l’intégration et le conseil.

« Les deux choses essentielles sur lesquelles je me concentre sont : aider les personnes à apprendre l’anglais et à comprendre la culture canadienne, » a déclaré Samer.

Le centre a accueilli des nouveaux-arrivants d’horizons et de nationalités très diverses, et reste préoccupé par les millions de personnes à travers le monde ayant désespérément besoin d’aide.

FAITES UN DON

Le conflit en cours en Syrie fut le centre d’une attention renouvelée plus tôt cette année lorsqu’une intensification des combats féroces dans des zones comprenant la Ghouta orientale a provoqué le déplacement de milliers de Syriens.

« Nous avons remarqué comment le HCR tentait de venir en aide aux civils avec de la nourriture, des abris et de l’aide médicale, » se rappelle Samer de la réponse humanitaire d’urgence.

Le centre s’est associé à la communauté syrienne locale pour lever des fonds au profit des civils dans la Ghouta orientale. Ils espéraient également que cet événement rassemblerait divers groupes de résidents pour apprendre à connaître leurs voisins syriens et les soutenir.

Dans la collecte de fonds figurait un dîner comprenant des mets traditionnels syriens ainsi que la projection d’un court métrage décrivant les réalités quotidiennes en Syrie.

Plus de $20,000 furent récoltés pour le HCR.

« Les gens devraient savoir que le HCR est une organisation très fiable, » déclara Samer. « Nous avons confiance en leur personnel et nous sommes persuadés qu’ils travaillent dur pour remettre nos dons à des personnes nécessiteuses. »

« Nous savons que leur personnel est sur le terrain et en contact direct avec les crises qui se produisent partout dans le monde, particulièrement en Syrie. »

Samer s’est aussi remémoré son propre passé de réfugié en Jordanie, quand il était brièvement resté au camp de réfugiés de Za’atari, témoignant ainsi du travail du HCR sur le terrain.

« J’ai vu le personnel du HCR et je sais comment ils ont l’habitude d’aider autant qu’ils le peuvent. C’est pourquoi nous avons sélectionné le HCR. »

 

Pin It on Pinterest

X