News »

Malala fête ses 18 ans en ouvrant une école pour jeunes réfugiées

La célèbre militante pour l'éducation et lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousafzai fête ses 18 ans au Liban auprès de réfugiés syriens. Malala a ouvert, dans la plaine de la Bekaa, une nouvelle école financée par le Fonds Malala, une organisation à but non lucratif qu'elle a cofondée avec son père Ziauddin.

La célèbre militante pour l’éducation et lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousafzai fête ses 18 ans au Liban auprès de réfugiés syriens. Malala a ouvert, dans la plaine de la Bekaa, une nouvelle école financée par le Fonds Malala, une organisation à but non lucratif qu’elle a cofondée avec son père Ziauddin. © HUMAN for the Malala fund/M. Fezehai

BEYROUTH, Liban, 13 juillet (HCR)—La célèbre militante des droits humains et lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousafzai a fêté ses 18 ans par un engagement renouvelé en faveur des réfugiés et de l’éducation en inaugurant une école pour plus de 200 jeunes filles syriennes qui vivent dans des camps de réfugiés de la plaine de Bekaa, au Liban.

Lors de l’ouverture de l’école Malala Yousafzai pour jeunes filles ce dimanche (12 juillet), Malala a déclaré : « Je suis honorée de fêter mes 18 ans au côté de jeunes réfugiées syriennes courageuses et qui sont une source d’inspiration. Je suis ici au nom des 28 millions d’enfants déscolarisés à cause du conflit armé. Leur courage et leur dévouement à poursuivre leur scolarité dans des conditions difficiles inspire les populations à travers le monde et il est de notre devoir de les aider. »

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés António Guterres a salué cette initiative.

« Nous sommes encouragés par le soutien ardent de Malala envers l’éducation des jeunes réfugiées. La guerre avait déjà coupé court à leurs aspirations. Ces enfants sont l’avenir de la Syrie ; nous ne devons pas mettre leur avenir en péril en leur refusant le droit fondamental à l’éducation car ils sont en exil », a-t-il déclaré.

Malala avait reçu le prix Nobel de la paix en 2014. Elle avait été attaquée dans son Pakistan natal en 2012 pour avoir mené une campagne en faveur des droits et de l’éducation des jeunes filles. La nouvelle école offrira une éducation et une formation professionnelle aux jeunes réfugiées âgées de 14 à 18 ans.

« À chaque fois que je demande à un enfant réfugié syrien ce qu’il aimerait faire, la réponse est écrasante : ‘Je veux aller à l’école’ », a ajouté António Guterres. « Avec Malala, nous ne pouvions pas avoir un meilleur défenseur pour l’éducation des réfugiés. Nous lui sommes très reconnaissants de sa solidarité et de son soutien. »

Malala Yousafzai a également déclaré être convaincue de l’échec des dirigeants de la planète envers les enfants syriens.

« Aujourd’hui, j’envoie un message aux dirigeants de ce pays, de cette région et du monde : « Votre échec envers le peuple syrien, et tout particulièrement les enfants syriens, est une tragédie déchirante. C’est la pire crise de réfugiés au monde depuis des décennies. »

Le Liban accueille près de 1,2 million de réfugiés syriens enregistrés, mais le nombre total de réfugiés dans le pays est sans doute bien supérieur.

L’afflux de réfugiés met à rude épreuve le Liban, qui compte seulement quatre millions de citoyens.

Le HCR a été également, à deux reprises, lauréat du prix Nobel de la paix, la deuxième fois en 1981.