Home » Le HCR est attristé par le décès de l’ancien président tanzanien Benjamin W. MkapaNews »

Le HCR est attristé par le décès de l’ancien président tanzanien Benjamin W. Mkapa

L’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa (à droite) s’entretient avec le ministre soudanais des affaires étrangères, Ali Karti, lors d’une réunion à Khartoum, le 11 octobre 2010

L’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa (à droite) s’entretient avec le ministre soudanais des affaires étrangères, Ali Karti, lors d’une réunion à Khartoum, le 11 octobre 2010. © HCR/Mohamed Nureldin Abdallah

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est profondément attristé par le décès de l’ancien président de la République unie de Tanzanie, Benjamin W. Mkapa. Durant son mandat de président entre 1995 et 2005, la Tanzanie est devenue le pays hôte du plus grand nombre de réfugiés sur le continent africain, après l’afflux de plus de 700 000 personnes qui avaient fui le Rwanda, la République démocratique du Congo et le Burundi pour s’installer dans le pays.

« Le président Mkapa a montré au monde la générosité du peuple tanzanien en accueillant des familles forcées de fuir leur foyer », a déclaré Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. « De plus, il a exercé un rôle essentiel dans les efforts de consolidation de la paix à travers toute la région, ce qui a permis à des milliers de réfugiés de rentrer chez eux en toute sécurité. »

Le HCR se joint à la Tanzanie dans son hommage à l’ancien président Mkapa, et réaffirme son soutien continu envers le gouvernement et les citoyens de Tanzanie dans leur respect du principe du droit d’asile au bénéfice des personnes ayant fui la guerre, les violences et la persécution.

Publie par le HCR, le 27 juillet 2020