Un garçon pointant sur un tableau noir en Éthiopie

Un garçon sud-soudanais se tient au tableau d’une école primaire dans le camp de réfugiés de Jewi, en Éthiopie. © HCR/Eduardo Soteras Jalil

Ceci est un résumé des déclarations du porte-parole du HCR Andrej Mahecic – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 24 janvier 2020 au Palais des Nations à Genève.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et ses partenaires demandent un soutien international fort en faveur de leurs opérations en Éthiopie par le biais d’un appel de fonds de 658 millions de dollars pour venir en aide à plus de 735 000 réfugiés et à plus d’un demi-million de membres de la communauté d’accueil éthiopienne en 2020.

Cette manifestation de soutien et de solidarité de la part de la communauté internationale est essentielle pour garantir la mise en œuvre du large éventail de droits accordés aux réfugiés par l’Éthiopie au cours des trois dernières années. Les réformes législatives adoptées par le pays accordent aux réfugiés le droit de travailler et d’accéder aux services sociaux, facilitant ainsi leur intégration au sein des communautés dans lesquelles ils vivent en Éthiopie.

Le Plan d’aide aux réfugiés en Éthiopie, lancé à Addis-Abeba ce matin, comprend les efforts du HCR et de 57 autres partenaires humanitaires. Il vise à combler d’énormes lacunes en matière de santé et de nutrition, d’éducation et d’hébergement tout en investissant dans des secteurs tels que l’assainissement, l’énergie et les moyens d’existence.

En janvier dernier, l’Ethiopie a adopté des lois progressistes qui permettent aux réfugiés d’obtenir un permis de travail et un permis de conduire ainsi que d’accéder à l’éducation primaire. De plus, ces lois permettent aux réfugiés d’enregistrer officiellement des faits majeurs comme les naissances et d’accéder aux services financiers nationaux, tels que les services bancaires.

Dans le cadre de la réponse globale aux besoins des réfugiés, des ressources sont nécessaires pour développer les services sociaux existants dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’eau et de l’assainissement, de la protection de l’environnement, de la protection sociale et de l’emploi.

L’Éthiopie a une longue tradition d’accueil des réfugiés et des demandeurs d’asile. Elle accueille actuellement plus de 735 000 personnes de 26 nationalités différentes, la majorité provenant du Soudan du Sud (329 123), de Somalie (191 575), d’Érythrée (139 281) et du Soudan (42 285). Ces chiffres sont susceptibles d’augmenter significativement dans le courant de l’année car le pays continue de recevoir des réfugiés, avec près de 100 000 nouveaux arrivants l’année dernière.

Le pays est également confronté à ses propres problèmes de déplacement interne et d’insécurité alimentaire. De ce fait, quelque 8,4 millions de personnes auront besoin d’une aide humanitaire en 2020.

Le HCR participe également aux efforts humanitaires inter-organisations pour venir en aide à plus d’un million et demi d’Éthiopiens déplacés en raison de conflits communautaires et des perturbations climatiques. Suite à la vaste opération de retour des déplacés internes menée par le Gouvernement l’année dernière, le HCR a appuyé les efforts de réintégration et de reconstruction pour les Éthiopiens concernés, y compris les personnes retournées et les membres vulnérables des communautés d’accueil.

Publie par le HCR, le 24 janvier 2020

Pin It on Pinterest

X