Man in a UNHCR blue vest sits at a computer and registers 4 women from South Sudan

Des réfugiées sud-soudanaises prennent part à une vérification biométrique de leur identité au camp de Khor Al Waral au Soudan. © HCR/Roland Schönbauer

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, se félicite de la formation d’un gouvernement d’unité attendu de longue date au Soudan du Sud et qui rassemble des adversaires politiques pour œuvrer en faveur d’une paix durable.

Le nouveau gouvernement fait suite à « l’Accord revitalisé sur la résolution du conflit au Soudan du Sud », qui avait été signé en septembre 2018 par les parties belligérantes du Soudan du Sud. Les deux principales parties au conflit ont convenu d’unir leurs forces pour diriger la nation en proie au conflit et mettre fin à leurs divergences de longue date.

« Ce nouveau gouvernement redonne l’espoir d’un avenir pacifique à la population sud-soudanaise, qui souffre des conséquences de ce conflit prolongé », a déclaré le Haut Commissaire Filippo Grandi. « Des millions de Sud-Soudanais – y compris les réfugiés et les personnes déplacées à l’intérieur du pays – méritent d’espérer la fin de leurs souffrances. »

Cet accord de paix a apporté de l’espoir à la plus jeune nation au monde, qui demeure la pire crise humanitaire et de réfugiés en Afrique avec 2,2 millions de réfugiés sud-soudanais et 1,46 million de personnes déplacées à l’intérieur du pays.

Le HCR fait part de son soutien au Soudan du Sud et à son peuple dans leurs efforts pour établir la paix et la stabilité.

 

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

Publie par le HCR, le 22 février 2020

Pin It on Pinterest

X