SAISON 1, ÉPISODE 3:

Soif de vivre

S’approvisionner en eau dans le désert

S1E3: Soif de vivre

En Jordanie, voici comment le HCR approvisionne en eau les milliers de réfugiés du camp de Za’atari, dont Abdul et Farida.

Ihab Shaban nous parle de ce défi logistique pour fournir aux 85 000 résidents qui vivent en plein cœur du désert un accès à l’eau et à l’assainissement.

Vous souhaitez voir la suite de leur histoire?

 

Regardez la série complète maintenant

Le saviez-vous?

Comment feriez-vous pour approvisionner en eau des milliers de familles, en plein milieu du désert?

Avec plus de 85 000 habitants, le camp de Za’atari est devenu une véritable ville au milieu de nulle part.
Sans rivière, ni lac, ni source à proximité, couvrir les besoins en eau de ces milliers de familles comme celle d’Abdul et de Farida est un véritable défi logistique.

Grâce à votre soutien régulier nous apportons chaque jour de l’eau potable aux réfugiés comme Abdul et Farida.
Avoir accès à l’eau leur permet non seulement de survivre, mais également de se développer.

 

 

 

« J’ai vu ce qui arrive aux gens qui n’ont pas accès à de l’eau potable, et je ne veux pas que ça arrive ici. »

Des enfants syriens viennent chercher de l’eau aux robinets collectifs de Za’atari. Crédit ©UNHCR/J.Kohler

Amin Bhai, responsable de l’eau, l’assainissement et l’hygiène pour le HCR nous explique les difficultés auxquelles il doit faire face tous les jours pour assurer aux 85 000 réfugiés un accès à l’eau et à l’assainissement.

« J’ai voulu exercer ce métier à cause de tout ce que j’ai vu en Inde, mon pays d’origine. Quand il n’y a pas d’eau potable, les conditions de vie des populations se détériorent et deviennent catastrophiques. Les maladies se propagent et peuvent avoir des conséquences mortelles. Alors, quand j’ai eu l’opportunité de venir ici, je n’ai pas réfléchi très longtemps. »

« Je suis arrivé à l’été 2012, quand le camp a ouvert ses portes. À l’époque, il y avait à peine 20 000 personnes ici, puis nous sommes très vite passés à plus de 120 000 réfugiés. Aujourd’hui, nous accueillons 85 000 personnes, mais le travail parait parfois insurmontable. Il n’y a pas de source à proximité pour faciliter l’accès à l’eau. Nous sommes vraiment isolés, au milieu de nulle part. »

« Nous avons dû construire des infrastructures hydrauliques et d’assainissement pour subvenir aux besoins des dizaines de milliers de réfugiés. Nous avons dû le faire vite, en partant de rien. »

« Au début, toute l’eau était transportée par camions-citernes. Mais nous avons rapidement décidé de creuser des forages. C’est un défi technique de taille, car il fallait creuser à plus de 500 m de profondeur. Et même après le forage, il restait encore tellement à faire et à penser : comment acheminer l’eau des forages jusqu’aux douches et aux toilettes, comment garder tout cela propre et évacuer les eaux usées correctement. »

« L’eau est un bien vital pour rester en bonne santé. Mais ici, en Jordanie, cela va plus loin. L’accès à l’eau garantit la dignité et l’indépendance des gens. »

« Avant de prier, les gens doivent se laver et cela fait partie des traditions. Ils ont déjà perdu tant de choses : leur maison, leur travail, et bien souvent des membres de leur famille. Il est donc indispensable de leur permettre d’avoir accès à de l’eau potable et de leur donner les moyens de vivre aussi normalement que possible. »

« Tous les jours nous devons relever de nouveaux défis, et ce n’est pas près de s’arrêter. Je suis vraiment très reconnaissant des dons que nous recevons et du soutien que vous nous apportez. Nous resterons ici tant que les réfugiés auront besoin de nous, et c’est une chance exceptionnelle que de pouvoir compter sur des gens comme vous à nos côtés. »

Amin Bhai, responsable eau, hygiène et assainissement du HCR à Za’atari

Chiffres clés – L’eau

35 litres – quantité d’eau nécessaire par personne/jour

20 –​ Nombre moyen de camions-citernes distribuant de l’eau chaque jour

3 puits d’eau ont été créés en 2016 avec une capacité totale de 3 800 m3/jour

352 – Nombre de blocs sanitaires collectifs

Le centre de traitement des eaux usées a une capacité de 3 600m3/jour

477 – Nombre de robinets collectifs

Statistiques correctes en mai 2020

Lire la suite du récit

Suivez Abdul, Farida et leurs enfants dans leur vie au camp de Za’atari, en Jordanie. Découvrez leur histoire.

S1E1: L’enregistrement

S1E5: Guérir les blessures

S1E2: Se sentir chez soi

S1E6: Le goût d’une nouvelle vie

S1E3: Soif de vivre

S1E7: Un nouveau départ

S1E4: Leçons de vie

Pin It on Pinterest

X