Home » Le HCR et les agences humanitaires renforcent la réponse sanitaire dans les camps de réfugiés au KenyaNews »

Le HCR et les agences humanitaires renforcent la réponse sanitaire dans les camps de réfugiés au Kenya

Le complexe de réfugiés de Dadaab est situé dans le nord du Kenya. Il comptait une population de plus de 200 000 réfugiés et demandeurs d’asile à la fin du mois de mars 2020

Le complexe de réfugiés de Dadaab est situé dans le nord du Kenya. Il comptait une population de plus de 200 000 réfugiés et demandeurs d’asile à la fin du mois de mars 2020. © HCR

Nairobi/Genèva – Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, les organisations humanitaires et les autorités du Kenya renforcent leur réponse à la crise de Covid-19, après que le gouvernement kényan ait confirmé que deux personnes ont été testées positives au coronavirus dans les camps de réfugiés à Dadaab.

Conformément aux directives du gouvernement kényan, les deux personnes ont été placées en quarantaine, puis transférées dans des centres d’isolement après réception des résultats positifs. L’équipe du ministère kényan de la santé pour le suivi et la réponse aux maladies a commencé à rechercher les contacts.

Les conditions de surpopulation dans les camps de réfugiés à Dadaab, où les services de santé sont déjà mis à rude épreuve, suscitent de graves inquiétudes quant à la vulnérabilité de plus de 217 000 réfugiés et de 320 000 membres des communautés d’accueil vivant dans le camp et ses environs.

Le HCR, ses partenaires et d’autres agences des Nations Unies apportent leur appui au plan d’intervention national dirigé par le gouvernement kényan pour atténuer les risques et prévenir la propagation du coronavirus dans les camps de réfugiés.

A Dadaab, les installations sanitaires ont été améliorées, avec la construction de centres d’isolement et de quarantaine offrant des lits pour une capacité d’accueil supplémentaire de 955 personnes. De plus, 125 postes de lavage des mains ont été installés sur les sites de distribution de nourriture, les écoles et les marchés.

Les centres de santé ont reçu 68 équipements de protection individuelle (EPI) pour le personnel de première ligne, 450 paires de gants, 45 000 masques chirurgicaux et quatre concentrateurs d’oxygène. Des groupes de réfugiés ont produit plus de 150 000 masques en tissu qui seront prêts à être distribués dans les prochains jours. Tous les agents de santé ont été formés à la prévention et à l’intervention contre la crise de Covid-19. Il y a actuellement 18 médecins généralistes, 150 infirmières, 52 médecins hospitaliers, 11 techniciens de laboratoire et 336 volontaires de santé communautaire qui travaillent dans les camps de réfugiés à Dadaab.

Des campagnes de sensibilisation à l’hygiène pour la prévention et la lutte contre la pandémie de Covid-19 ont touché plus de 200 000 réfugiés, notamment par le biais de spots sur la radio locale, d’affichettes, de brochures, de messages WhatsApp, de médias sociaux et de sites web dédiés en somali, oromo, dinka, swahili, nuer, français et anglais.

Le HCR, le Programme alimentaire mondial (PAM) et ses partenaires ont fourni des doubles rations de nourriture et de produits d’hygiène tels que du savon et des jerrycans, afin de réduire au minimum les grands rassemblements et les files d’attente.

Les représentants des communautés de réfugiés et les travailleurs de proximité ont reçu une formation et partagent régulièrement des messages clés auprès de la population réfugiée dans le camp. Le HCR et ses partenaires ont également amélioré les structures de soutien psychosocial et renforcé les lignes d’appel dédiées déjà existantes pour l’assistance téléphonique spécialisée, afin de garantir que les réfugiés et les demandeurs d’asile aient accès aux informations et aux conseils sur l’aide disponible.

L’appel global du HCR pour les efforts de prévention et de lutte contre la crise de Covid-19 est déjà financé à hauteur de 31% concernant le montant recherché de 745 millions de dollars nécessaires pour aider les réfugiés affectés par la crise de Covid-19. Le HCR appelle la communauté internationale à poursuivre et à intensifier son soutien, afin de garantir que les réfugiés, les demandeurs d’asile et les communautés d’accueil vulnérables au Kenya aient accès à des services de santé et à des soins appropriés.

Pour de plus amples informations à ce sujet, veuillez svp contacter :

Publie par le HCR, le 19 mai 2020