Le graphiste ivoirien O'Plérou Grebet exprime la forme de son dessin pour l'émoji de la Journée mondiale 2020 du réfugié

Le graphiste ivoirien O’Plérou Grebet exprime la forme de son dessin pour l’émoji de la Journée mondiale 2020 du réfugié. © HCR/Roberto Valussi

Le graphiste ivoirien O’Plérou, âgé de 22 ans, avait récemment fait la une des médias avec ses 365 émojis pour changer les idées reçues sur l’Afrique. Il vient d’orienter son travail créatif sur la question des réfugiés.

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, s’est associée à Twitter et au jeune artiste Ivoirien O’Plérou pour le lancement de l’émoji de la Journée mondiale 2020 du réfugié. L’émoji, deux mains jointes pour former un cœur, symbolise la solidarité et la diversité. O’Plérou, qui figure au classement de Forbes Africa des 30 jeunes talents de moins de 30 ans du continent, s’est entretenu avec Pauline Eluère du HCR.


Tu t’es fait connaître pour avoir créé 365 emojis représentant la culture de l’Afrique de l’Ouest. Ton travail a été publié par des médias comme la BBC et Al-Jazeera. As-tu été étonné par le succès que tu as rencontré ? 

Oui. J’étais très surpris de recevoir toute cette attention. J’ai créé ces émojis parce que je voulais décrire mon quotidien en Côte d’Ivoire. Je les ai d’abord faits pour moi-même et mes amis mais au final ça a touché beaucoup plus de gens. Mon émoji préféré de cette série est le Zaouli, qui représente une danse et un masque traditionnels du peuple Gouro en Côte d’Ivoire.

Peux-tu me parler de ton enfance ?

Je suis né et j’ai grandi à Abidjan. Je vis avec mon père et mes frères et sœurs. Ma maman est décédée il y a quelques temps. J’ai trois sœurs et six frères et je suis le dernier de la famille – et le seul à aimer le design ! Ça peut paraître mignon d’être le petit dernier mais il fallait toujours en faire un peu plus pour se faire remarquer.

Comment se passe le confinement ? 

A cause de Covid, j’étudie de la maison depuis deux mois. Je vais obtenir mon diplôme de Master en design graphique cette année. J’ai profité de mon temps libre pour apprendre la 3D avec Blender par moi-même. Je m’amuse aussi à créer des habits, des bijoux et des coiffures traditionnels africains pour les personnages des SIMS – un jeu vidéo de simulation de vie distribué par Electronic Arts.

emoji2fr

emoji3fr

emoji4fr

emoji5fr

emoji6fr

emoji7fr

emoji8fr

Qu’est-ce que ça représente pour toi de créer cet émoji pour la Journée mondiale du réfugié ? 

Les réfugiés sont des gens comme nous. Ce n’est pas parce qu’on est dans un pays qui n’est pas le nôtre à la base qu’on a moins de valeur. Des amis de mes parents sont réfugiés. En 2010, il y a eu une crise en Côte d’Ivoire après les élections et ceux qui étaient proches du parti précédent ont dû fuir pour leur sécurité. Donc ça a touché mon entourage.

Peux-tu décrire l’émoji que tu as créé ? 

Ce sont deux mains qui forment un cœur. Je voulais réaliser un émoji avec des personnes différentes qui forment un objet. Et représenter l’importance de la diversité et de la solidarité.

Tu sais que ton émoji va être associé pendant 10 jours sur Twitter à l’hashtag #WorldRefugeeDay dans plusieurs langues ? 

Oui, je suis très content car c’est la première fois que je crée un émoji qui sera associé à un hashtag. Quand j’ai créé les symboles africains, mon ambition était qu’ils soient utilisés comme des émojis. Mais en réalité ce sont plutôt des images et des stickers téléchargeables. Donc il s’agit de mon premier “véritable” émoji.

Quels sont tes prochains projets ? 

A part mon projet personnel avec les SIMS, j’aimerais recréer en 3D mes émojis ivoiriens. Si tout va bien à la fin du coronavirus, j’aimerais voyager pour découvrir d’autres cultures et faire de nouveaux émojis qui soient à leur image. J’aimerais aller au Kenya, au Rwanda, en Afrique du Sud.

Voir aussi: Le HCR et Twitter lancent l’émoji de la Journée mondiale 2020 du réfugié, créé par l’artiste ivoirien O’Plérou

Publie par le HCR, le 11 juin 2020

Pin It on Pinterest

X