Une mère réfugiée érythréenne et son fils sont hébergés au domicile d’un réfugié soudanais à Tripoli, en Libye, en juillet 2019

Une mère réfugiée érythréenne et son fils sont hébergés au domicile d’un réfugié soudanais à Tripoli, en Libye, en juillet 2019. © HCR/Mohamed Alalem

Déclaration commune du BCAH, du HCR, de l’Unicef, du FNUAP, du PAM, de l’OMS et de l’OIM.

Publie par le HCR le 13 mai 2020

Pin It on Pinterest

X